Fernand-Lafargue

1856 - 1903 romancier, conteur et poète bordelais

Sa Vie

Jean Fernand Lafargue est né à Bordeaux le 20 février 1856.

Ses parents, natifs de Valence d'Agen et négociants à Bordeaux, lui font faire de solides études classiques chez les pères Jésuites.

Il entre ensuite à la Faculté de Droit, est admis au barreau en 1876 et soutient sa thèse de doctorat en 1881.

A cette époque déjà, il se sent attiré par la littérature et le journalisme. Il collabore à une revue littéraire,
Le Troubadour, écrit des poèmes, ébauche quelques comédies et drames en prose ou en vers.

A l'automne 1881, au désespoir de ses parents, il décide de se consacrer aux Lettres et part pour Paris, avec la promesse d'un emploi de rédacteur au journal La Petite République Française et à la revue La Famille.

L'année suivante, il épouse Jeanne Philomène Laperche, elle aussi originaire de Bordeaux.*

C'est alors que commence réellement sa carrière littéraire. Il publie, toujours en feuilletons comme la plupart de ses confrères, des nouvelles, des contes et des romans, dans les journaux de Paris et de province.

En 1887, il devient membre actif de la Société des Gens de Lettres, dont il sera vice-président en 1899 et 1903.

A partir de 1899, après la parution dans l'Illustration de son roman Les Ouailles du Curé Fargeas, récompensé par le prix Montyon de l'Académie Française, toute son oeuvre est éditée, notamment chez Flammarion et Tallandier.

Il meurt prématurément à Talence en 1903, à l'âge de 47 ans.

Fernand-Lafargue a écrit et publié une vingtaine de romans, deux recueils de poèmes, quelques saynètes pour salons et plusieurs centaines de contes et de nouvelles. Tous ses manuscrits et les éditions originales de ses oeuvres ont été déposés à la Bibliothèque Municipale de Bordeaux. Un monument à sa mémoire, œuvre du sculpteur Jules Rispal, a été érigé dans le Jardin Public de la ville.



* Madame Fernand-Lafargue elle-même écrira plusieurs romans, sous le nom de Pierre de Coulevain.

























     Fernand-Lafargue et Philomène Laperche

   Copyright 2008 Danièle Clément       Design: zenbox